La fresque de Lydie Arickx

La grande lidia de Lydie Arickx
sur un mur des corrales des arènes

Le 12 mai, a été inaugurée la fresque murale que Lydie Arickx, artiste landaise de renommée internationale, installée sur le mur des corrales qui donne dans le parc Théodore Denis.
Ceux qui la connaissent savent que dans ce petit être vit une artiste bouillonnante, riche d’une folle énergie. Ainsi va Lydie Arickx dans cette vie où l’art et la création, compagnons fidèles, sont d’incessants moteurs. Lydie Arickx vit à Angresse dans un espace naturel incroyable où elle travaille en compagnie de son mari Alex Bianchi, un photographe italien de grand talent et aussi de son fils César, les deux hommes faisant tout pour faciliter les fulgurances créatrices de Lydie. C’est elle qui a finalement été retenue pour créer une fresque de 40 mètres de longueur et de 2,5 mètres de hauteur, destinée au mur des corrales qui donne dans le parc Théodore Denis, et cela, à l’occasion des festivités du centenaire des arènes. Bien sûr, l’artiste a reçu cette excellente nouvelle avec un grand bonheur. « J’ai d’abord travaillé sur des esquisses, explique- t-elle. J’ai joué avec la porte centrale (ndlr : celle où sont débarqués les toros). En fait, je pensais à un galop, je pensais à la masse des toros, à cette force primitive et aussi à l’envol des capes, à la confrontation pyramidale lorsque le toro affronte le picador, je pensais à quelque chose de dynamique qui éclate en préparant ce projet, à un mouvement, ouvert comme un grand cahier ». Désormais, l’oeuvre existe et Lydie Arickx que les projets appellent aux quatre coins de France et de l’Europe et à nouveau aux Etats-Unis dans les prochains mois, se réjouit de devoir se confronter encore une fois à la grande dimension qui est un de ses défis permanents et aussi à l’oeuvre visible par tous les publics, qui restera. « Je suis par ailleurs très heureuse de réaliser ce travail à un moment où la corrida ne se porte pas bien », ajoute-t-elle.

Lydie Arickx

Lydie Arickx est née en 1954 de parents d’origine flamande. De 1974 à 1978, elle suit les cours de l'École supérieur d’arts graphique à Paris où elle vit jusqu’en 1991. Cette annéelà, elle s’installe dans les Landes où elle travaille depuis. En 2002, elle a été faite chevalier dans l’ordre des arts et des lettres. Sa première exposition collective date de 1979. Depuis cette date, les expositions ont très nombreuses. D’abord à Paris dans des lieux aussi importants que la Bibliothèque Nationale, le Centre Georges Pompidou, le Musée des Arts décoratifs avant l’envol vers le Japon, la Bolivie, la Tchéquie, la Belgique, l’Angleterre, les États-Unis, l’Espagne, la Suisse. Auteur de sculptures monumentales, Lydie Arickx a également organisé des expositions pour le Sénat et animé pendant quelques années les Rencontres du Cadran à Saint-Geours-de-Maremne. A Dax, on se souvient de sa grande exposition au Musée de Borda en 2001 où elle explorait de façon magistrale les ressorts de la tauromachie. Amie des écrivains parmi lesquels de très grandes signatures, Lydie Arickx est l’auteur avec Alex Bianchi de plusieurs ouvrages.

 

Retrouvez le travail et la biographie complète de Lydie Arickx sur www.lydiearickx.com